Mémorandum-pétition adressé à l'Église catholique belge


Mémorandum-pétition adressé par la grande famille congolaise au peuple de Dieu en Belgiquepar le biais de la Conférence épiscopale de Belgique

Nous, peuples congolais, par le canal de notre mouvement syndical de familles, l’association sans but lucratif Ligue des Familles Congolaises, en abrégé asbl Lifaco, venons solliciter la bienveillante attention et solidarité du peuple de Dieu en Belgique pour une justice équitable en faveur de la grande famille congolaise surtout vivant au Congo-Kinshasa.

Le 28 novembre 2011 ont eu lieu des élections présidentielles et législatives en République Démocratique du Congo (RDC). Il est évident que la tenue d’un second grand scrutin dans ce large pays, malgré toutes les difficultés logistiques qu’il a entraînées, aurait pu constituer une étape fondamentale dans l’établissement durable d’un état de droit et d’une démocratie politique véritablement contradictoire en RDC. Or il subsiste trop de doutes par rapport aux nombreux témoignages de dysfonctionnement voir de fraude dans l’organisation concrète de ces dernières élections pour qu’il en soit ainsi.

L’Eglise catholique du Congo et le peuple Congolais ont pu constater et signaler ces doutes, dysfonctionnements voir fraudes électorales à l’opinion internationale mais celle-ci semble les ignorer jusqu’à présent. Voilà la raison des cries d’alarmes lancés par le peuple congolais et en particulier ceux en partance de Son Eminence Laurent le Cardinal Mosengwo Pasinya et la Conférence Episcopale Nationale du Congo (Cenco) depuis la publication des résultats des élections jusqu’au jour d’aujourd’hui. Mais les familles et la population congolaise ont été mis sous couvre-feu et séquestration à chaque fois qu’elles voulaient manifester leurs inquiétudes voir méfiance par rapport au pouvoir en place.

En signe de protestation, une marche pacifique est prévue à Kinshasa ce jeudi 16 février 2012, semblable à celle qui a eu lieu il y a 20 ans, celle dite « La marche des chrétiens », où nombreux chrétiens ont été battus, blessés et tués le 16 février 1992. Il s’agit d’une marche d’espoir, d’une marche non-violente, d’une marche pour la démocratie au Congo et pour la recherche de la vérité et le respect pour cette dernière par rapport aux élections du 28 novembre 2011.

20 ans plus tard nous risquons de subir des dégâts 20 fois plus graves qu’en 1992, si un réel dialogue politique et démocratique entre pouvoir et opposition reste avorté.

La grande famille congolaise se soucie de l’avenir des familles congolaises qui risque d’être progressivement détruit.

Recommandation :

Voilà pourquoi nous demandons au peuple de Dieu en Belgique et à l’Eglise catholique en Belgique de se solidariser avec le peuple congolais ainsi que d’appuyer l’Eglise catholique au Congo pour former un front commun pour la nation congolaise, comme ce fut le cas pour le peuple d’Haïti.

L’apport pour le peuple congolais de l’Eglise catholique belge en terme d’interlocuteur vis-à-vis de la communauté internationale est le garant de l’orphelin, de la veuve et du nécessiteux qui ne cessent de souffrir au Congo. Ce peuple est composé d’une majorité de catholiques pratiquants.

L’ensemble du peuple congolais veut se réconcilier, il a l’envie de mettre tous ses atouts au profit de la recherche d’une paix durable, de la vérité, de la justice afin que l’avenir de la Région des Grands Lacs ne soit plus hypothéqué.


www.lifaco-cbg.org

Anvers-Bruxelles, le mercredi 15 février 201


asbl Ligue des Familles Congolaises    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise asbl Ligue des Familles Congolaises à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...