STOP IMMIGRATION

La période est au retour des idées nauséabondes, « ce pelé, ce galeux, d'où vient tous nos maux » pour paraphraser La Fontaine, fait la une de l’actualité.

Immigration, sujet délicat s’il en est.

Et la démagogie s’en empare en cette période pré-électorale !

Faut-il refuser le migrant ?

OUI : c’est un drame humain inadmissible au 3ème millénaire ! Il faut stopper ces pertes de vie, ces déchirements familiaux, ces exodes forcés, ces trafics d’êtres humains, ces instrumentalisations.

Mais, comme le dit M. Robert Badinter : « Une défense c'est l'identification du mal. »

Et la source du mal, c’est l’ÉMIGRATION.

Émigration contrainte pour raisons sanitaires (pauvreté, malnutrition, manque d’emplois) exploitation de l’individu, politiques (dictatures, luttes armées, …), ethniques, religieuses, ….

Et, les changements climatiques en annoncent de massives !

C’est donc ce mal qu’il faut éradiquer, c’est à la source qu’il faut frapper.

C’est pourquoi je propose une adaptation de l’article 13 de la déclaration des droits de l’homme (DUDH) :

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État, hors zones à risques.

2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

3. Nul ne doit être contraint à l’exil quelle qu’en soit la raison : politique, ethnique, religieuse, climatique, … .

L’émigration ne peut être que choisie et non contrainte.

Ces dispositions renforcent les droits de la DUDH, les autres articles.

Ces dispositions renforcent la charte des responsabilités universelles.

Elles doivent être adoptées pour prévenir les exodes climatiques, sources de tensions et conflits.

Il faut remettre l’individu au sommet des préoccupations de l’humanité parce qu’il n’y a de politique que parce qu’il y des individus, il n’y a de religion que parce qu’il y a des individus.

Il faut instaurer une politique de civilisation.

Pour mes petits-enfants, leurs collègues, les jeunes générations, pour une vie meilleure. « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. » a dit Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Et à nos petits-enfants pour un avenir serein.

Ma requête a été transmise à Monsieur le Président de la République Française et à Monsieur l'Ambassadeur, représentant permanent de la France à l'ONU.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Robert FRANCESCHI à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...