INITIATIVE REGIONALE DES INTELECTUEL.LLE.S POURINTELECTUEL.LLE.S POUR LA PAIX ET LA STABILITE APPEL à reprendre notre destin entre nos mains !

Face à la nouvelle escalade nationaliste et à l’immixtion cléricale dans la vie politique des pays de la région, dirigées par le centre politique belgradois, menaçant la région depuis trente ans, empêchant le progrès et la démocratisation de la société, les récents événements à Cetinje demandent une prise de position et une réponse ferme ainsi qu’une résistance claire aux politiques semblables au fascisme.  

La politique d'assimilation poursuivie à travers la partie radicalisée de l'Église de la Serbie par les formations politiques et parapolitiques serbes et d'autres formations étrangères s'est manifestée au Monténégro par l'ingérence ouverte de l'Église de la Serbie dans la campagne électorale l’année dernière: l’organisation des manifestations politiques (hypocritement appelées "processions") a mené à la victoire du bloc pro-serbe aux élections législatives en août 2020. Le gouvernement nouvellement élu est devenu une marionnette entre les mains du clergé serbe, permettant la mise en oeuvre ouverte du projet du "monde serbe”, qui a été proclamé il y a longtemps dans le Mémorandum de l’Académie serbe des sciences et des arts (SANU) entraînant la propagation de la haine nationale, raciale et religieuse, destruction de guerre, crimes contre l'humanité, génocide de Srebrenica et autres crimes de guerre au Kosovo et en Croatie.  

Le scénario de l'intronisation violente du prêtre de l’Eglise ortodoxe serbe à Cetinje est identique à celui qui a précédé les guerres de Bosnie-Herzégovine, de Croatie ou du Kosovo, ayant pour conséquence des millions de personnes déplacés et des dizaines de milliers  de disparus, le plus souvent tués et enterrés dans fosses communes. Cette tragédie a clairement montré que ces forces régressives ne s'arrêteraient pas, suivies d'un grand nombre de nationalistes zélés. La Serbie étant la plus grand pays de la région, son nationalisme est celui qui réveille, incite et entretient tous les autres nationalismes.  

Il est de notre devoir de signaler ce danger et de dire que la politique officielle  de Belgrade représente principale source de menace pour la stabilité et la paix, car elle poursuit une politique impériale néfaste envers les nations et les États environnants (tout en trompant courtoisement les puissances). Nous appelons donc toutes les forces progressistes de la Serbie à se joindre à cet appel, car les citoyens serbes subissent également les conséquences d'une telle politique à tendance dominatrice. Le gouvernement de Belgrade a appelé tous les Serbes de la région (et du monde) à arborer des drapeaux nationaux le 15 septembre, insensible aux conséquences pour le peuple lui-même ou pour les sentiments des autres peuples. Il est clair que cette politique de Belgrade encourage d'autres politiques nationalistes, les renforce et les maintient. Les jeunes de ces pays ne veulent qu'une chose : partir le plus loin possible. Il faut dire un NON catégorique à cette homogénéisation nationaliste et au maintien d'une telle politique.    

  • Nous appelons les gouvernements et les institutions des pays de la région qui partagent l'expérience ex-yougoslave à résister aux provocations de Belgrade et à son modèle politique nationaliste, à prôner une politique de coopération, de paix et d'égalité pour tous les citoyens et à renoncer à la propagation de la haine et du nationalisme comme modes de gouvernement. Dans le même temps, nous exprimons notre opposition à toute forme d'hégémonie des uns sur les autres, et nous nous engageons pour le respect mutuel et la construction d'un agenda politique pacifique. 
  • Nous appelons toutes les forces progressistes et intellectuelles de la région - dans tous les États successeurs de la Yougoslavie, ainsi que leurs citoyens, à construire un contrepoint commun fort à cette politique arriérée, pour confronter ensemble et à l'unisson le nationalisme et la fascisation. Que notre voix se fasse entendre : NON A LA FASCISATION ET A LA CLERICALISATION DE LA SOCIETE !
  • Nous appelons tous les citoyens et citoyennes de la région à intensifier la coopération mutuelle, où qu'ils vivent, pour faire comprendre et  dénoncer la politique de propagation de la haine mutuelle et travailler au renforcement de la solidarité et de l'amitié mutuelles;
  • La région et les Balkans ont besoin de paix, de respect interconfessionnel et interethnique, de respect du droit international, de la démocratie, de l'état de droit, des droits de l'homme et des minorités, du partenariat et  de coopération culturels et économiques:  

Le monde avance, il ne nous attendra pas. Supprimer les politiques de domination rétrogrades et guerrières et construire une politique de paix et de coopération ouvre la voie à notre avenir et à celui des générations futures.  

Signataires de l'Initiative régionale des intellectuels pour la paix et la stabilité :


Forum slobodnih građana Luča    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Forum slobodnih građana Luča à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...