Acceptabilité projet EVO de 19 loyers abordables à Saint-Bruno-de-Montarville

Screen_Shot_2021-04-29_at_12.35_.55_PM_1.png

Un cauchemar dans ma propre ville (Saint-Bruno)!

Il s’agit d’un long texte mais c’est important. Je tiens à vous partager mon expérience : investir dans la ville de Saint-Bruno est un cauchemar. Dans les autres villes où je développe et exécute des projets, je suis reçu par les municipalités de façon professionnelle comme investisseur et nous travaillons en collaboration les enjeux pour la communauté. Ici à Saint-Bruno, où j’habite depuis 40 ans désormais avec ma femme et mes filles, la ville ne me répond pas et va jusqu’à m’ignorer en lien avec l’un de mes projets immobiliers. À mes amis investisseurs, la ville de Saint-Bruno est malheureusement loin d’être à ses premiers problèmes. Un bon nombre de projets finissent au légal suite à un excès de zèle de la ville dont le comité de démolition. Merci de lire la suite et de nous appuyer en signant la pétition. Enough is enough!

Je vous expose les grandes lignes de cette situation extrêmement frustrante. Pour ceux et celles qui me connaissent, vous savez à quel point j’aime Saint-Bruno. Born and raised. Tellement que j’ai décidé d’y fonder ma famille pour leur offrir une belle qualité de vie. J’ai même nommé mon projet, dont il est question ici, EVO en l’honneur de mes filles Eva et Victoria O’Dowd.

Saint-Bruno, une ville qui a un besoin criant de loyers abordables au centre-ville, une ville où je paie mes taxes, une ville où j’ai envie d’investir et élever mes enfants, une ville qui se dit ouverte au développement mais qui malheureusement au final met tellement de bâtons dans les roues que les développeurs se tournent vers d’autres villes ou vers les tribunaux.

Je décide donc de mettre en place un projet immobilier qui me tient à cœur de 19 logements locatifs à loyers abordables au centre-ville qui nécessite la démolition de deux maisons en mauvais état.

Tout cela débute en 2018, où j’entre en étroite communication avec les membres de la Direction du développement urbain pour présenter mon projet. La conclusion a été que ce projet était acceptable pour présentation au comité consultatif d’urbanisme (CCU).

Décembre 2020, j’envoie les avis d’éviction à mes locataires pour être certain qu’ils ont assez de temps pour se relocaliser pour le 1er juillet 2021. Document de la Régie du logement qui encadre très bien le processus d’éviction et qui est clair sur les dédommagements qu’un propriétaire doit respecter envers les locataires. Les locataires n’ont jamais répondu.

Au mois de janvier 2021, après trois ans d’échanges et de modifications au projet, le CCU accepte les dérogations et le plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA). Bref, le comité est en faveur de mon projet de 19 logements locatifs à loyers abordables.

Février 2021, présentation au comité de démolition de la ville de Saint-Bruno, pour me faire refuser mon projet. Je tente d’avoir plus d’explication mais cela prend plus de deux semaines avant d’avoir une communication écrite expliquant les raisons du refus. Pendant ce temps, j’apprends que les délais sont courts pour que je puisse porter en appel cette décision au conseil de ville, alors que la ville retient la communication des motifs de refus.

Ce comité de démolition, ceux qui ont créé des poursuites sur plusieurs projets à Saint-Bruno! Ceux qui dépensent nos taxes à coup de milliers de dollars en frais d’avocat…
De ce que je comprends, ce comité est présidé par madame Marilou Alarie. Une femme qui à mon sens prend malheureusement beaucoup trop de place dans notre ville et empêche la mise en place de très beaux projets.

Ils refusent donc le projet avec des arguments qui ne sont aucunement liés à la démolition des deux maisons. Par exemple :

1- Nuirait à la qualité du voisinage
* a. Le voisin de droite est un immeuble de logements locatifs d’environs 12 logements et le voisin arrière c’est un terrain de baseball situé dans le Parc Rabastalière. De quelle façon mon projet va nuire à la qualité du voisinage?

2- Le projet doit conserver une quantité substantielle d’arbres
* a. 80% des arbres sur les terrains ont été déclaré malades ou dangereux par un expert en foresterie urbaine, alors il n’y a aucun enjeu à couper les arbres. Je replanterai deux fois la quantité d’arbres coupés par des arbres en santé…. (Certains citoyens devraient faire attention avant de propager des mensonges).

3- De faire l’achat du terrain voisin pour avoir plus d’arbres
* a. Je ne comprends toujours pas comment un comité de démolition peut se prononcer sur ce sujet et intervenir de façon publique dans une éventuelle vente entre particuliers. J’ai tenté d’acheter le voisin pendant 3 ans, rien à faire il ne veut pas vendre. Mais il y a plus, je suis vraiment mal à l’aise par cette suggestion de la ville considérant que le propriétaire est un employé de la ville.

Aucune chance que j’accepte ce refus pour ces arguments. C’est le troisième projet que la ville me bloque pour des stupidités similaires. J’en ai plein mon casque!

Mars 2021, je conteste rigoureusement la décision des zélés! Implication d’un avocat et plusieurs tentatives de communiquer avec l’ensemble des conseillers ainsi que le maire. Certains sont plus coopératifs que d’autres mais ceux qui siègent sur le comité de démolition nous évitent. En résumé, ils se lancent la balle et rien n’avance. Pathétique.

Avril 2021, silence radio de la ville… Toute communication arrête et je sens qu’ils ne savent pas comment négocier avec la contestation. Nos arguments et pistes de solutions sont solides. Ils sont probablement en train de réaliser qu’ils sont dans le champ!

17 avril, coup de théâtre, mes locataires, que je vous rappelle n’ont jamais répondus à l’avis d’éviction, décident de faire un spectacle devant mes maisons. Pancartes, caméra et pétition dans le but de bloquer le projet. Résultat, les conseillers ont peur et lors de la Séance ordinaire du conseil du 20 avril, ils ont à nouveau refusé mon projet de développement immobilier au centre-ville.

OÙ EST LE COURAGE POLITIQUE POUR NOTRE VILLE DE DEMAIN ?
Partir une pétition basée sur des fausses informations pour influencer le conseil pour qu’ils tiennent compte de leur capital politique en vue des prochaines élections plutôt que de l’intérêt public… vraiment ?

Je suis déçu, désespéré, frustré mais extrêmement motivé pour défendre ma cause.
J’appelle à vous mes amis et citoyens pour me faire entendre.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Brendan O'Dowd à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...