NON au projet de 14 appartements à la rue de la Coyaute à Ligny (Sombreffe)

Nous devons refuser ce projet de construction de 14 appartements et soutenir les démarches engagées par le centre équestre LE RELAIS et le SYNDICAT D'INITIATIVE de Ligny 1815 museum.  

La demande prévoit actuellement la construction de deux blocs à appartements pour un total de 14 logements et d’un ensemble de 14 abris de jardin  

La rue de la Coyaute se trouve dans une zone rurale dans laquelle le projet n’a pas sa place.     La zone d’habitat à caractère rural est principalement destinée à la résidence, maison individuelle de plein pied ou avec un étage et jardin et aux exploitations agricoles.    

Ce quartier de Ligny entre précisément dans ce cadre et c’est d’ailleurs ce que prévoit le plan de secteur  

Sur le site de la Région Wallonne, nous pouvons lire :  les objectifs que se fixent les communes doivent toujours poursuivre les buts suivants :  

      1° la lutte contre l’étalement urbain et l’utilisation rationnelle du territoire et des ressources  

      2° le développement socio-économique et de l’attractivité territoriale  

      3° la gestion qualitative du cadre de vie »

Aucun des buts ne pourrait être rencontré dans le cadre d’une telle urbanisation de ce quartier.  

le projet litigieux sort du cadre légal et est en totale contradiction par rapport aux promesses du Collège communal.   

Dans le bulletin communal de janvier 2022, la commune annonçait en effet ce qui suit :   « La valorisation du centre de Sombreffe et son attractivité, tout en préservant le caractère rural du cadre de vie est un enjeu essentiel pour le Collège communal(..) ».  

Le terrain projeté pour édifier ces constructions se trouve en contre-bas de la zone agricole, souvent en culture de maïs et cette prairie actuelle comme certaines zones du centre équestre reçoivent beaucoup d’eau de ruissellement, de manière de plus en plus soudaine, fréquente et précédée de périodes de sécheresse qui amplifient le phénomène. Ces dernières années, la rue pont Piraux, dans le prolongement de notre quartier, a été inondée à plusieurs reprise, le syndicat d’initiative, le musée et les habitants cette rue en ont été victimes.   La carte de la région wallonne de 2021 reprend d’ailleurs une partie de la parcelle concernée par ce projet en zone d’inondation.

La construction d’immeubles à cet endroit relèverait d’une imprudence certaine et démontrerait que les pouvoirs publics ne prennent pas la mesure de la gravité des phénomènes météorologiques actuels.  

Le centre équestre héberge 35 chevaux et poneys dans un environnement rural au centre d’un ancien relais postal de 1840. Il s’agit d’une petite infrastructure, une petite entreprise, une micro-société familiale qui regroupe en son sein une agente équestre, une monitrice Adeps, une élève apprentie et quelques 250 cavaliers de tous âges qui sont en attente de loisirs, d’apprentissage dans un environnement serein ainsi que de contacts privilégiés avec les chevaux.

Notre manège propose plus de 200 heures de cours d’équitation par mois, 40 jours de stages par an, en effervescence sept jours sur sept, 365 jours par an et ses soucis principaux sont le bien-être des chevaux ainsi que l’apprentissage de l’équitation respectueuse du cheval à des jeunes de 3,5 ans à 77 ans.

Il s’agit d’une entreprise présentant un intérêt public important pour la Commune et la région.  

Un permis d’environnement a été délivré pour l’exploitation de notre manège « Le Relais ». Nous craignons fortement que la réalisation de pareil plan entraîne des nuisances pour notre activité (bruit, passages importants de véhicules problématiques pour notre activité équestre), ou même compromette le renouvellement de notre permis.

Nous estimons toutefois participer au dynamisme et à l’attractivité de notre belle entité en proposant des loisirs de qualité au bénéfice de nos citoyens. Nous estimons également que nos activités journalières jouent favorablement sur la cohésion sociale, sur le sentiment de sécurité (activités se déroulant en soirée), et sur la qualité du cadre de vie en général. Nous espérons donc que notre commune sera attentive à ne pas compromettre celles-ci.  

L’endroit est aussi et surtout un lieu de rencontre pour des milliers de personnes amoureux de leur folklore, de reconstitutions historiques, amoureux de marche, de jogging, de promenades avec leur animal de compagnie : marches Adeps, balades organisées par des associations et la commune pour rejoindre le RAVEL tout proche, marché de Noël et concerts en plein air au sein de la ferme qui accueille le syndicat d’initiative et son musée napoléonien.

Ce bâtiment datant en partie du 17e siècle est d’ailleurs dans une zone de protection classée au patrimoine et au centre d’une zone archéologique protégée comme tout l’environnement du centre de Ligny jusque et y compris une partie du terrain concerné par ces constructions.

Des immeubles à appartements ne pourraient en aucun cas s’intégrer dans cette rue si importante et particulière pour la Commune de Sombreffe et ses environs.  

Nous disons donc NON à ce projet, en espérant que notre commune tiendra compte de ces arguments dans les décisions à prendre pour le futur de cette zone afin de nous proposer un projet s’intégrant à notre cadre de vie et conforme au bon aménagement des lieux,  

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Le Relais CE à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU







Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...