NON au port du masque obligatoire en Belgique!

(Nb: Attention, n'oubliez pas de valider votre signature en confirmant dans le mail que vous recevez du site!)

masques_flute.jpg

La récente décision belge délirante d'imposer le port du masque dans les commerces et les lieux publics, en plus des transports en commun, constitue une véritable déclaration de guerre pour nos libertés or celles-ci sont non négociables pour les citoyens libres et conscients de leurs droits: désormais, il est censé être porté aussi dans les commerces, dans tous les lieux publics... et puis quoi encore, franchement? Oubliée notre Constitution nationale censée garantir nos libertés? Oublié l'article 563 bis du Code pénal interdisant de se présenter dans les lieux publics le visage masqué et non reconnaissable (pour des raisons évidentes de sécurité, n'avons-nous pas d'ailleurs été assez tannés au sujet des risques de terrorisme...??? ) Mais à présent, n'a-t-on pas affaire à un nouveau genre de terrorisme, un terrorisme d'Etat, qui recourt à de la propagande et à de l'intimidation, et donc à la terreur, pour servir une idéologie, tout en muselant au propre comme au figuré les citoyens pour les empêcher de se rassembler, de réagir et de protester?

Dès ce samedi 11 juillet 2020, "le port du masque sera donc également imposé dans les magasins et les centres commerciaux, dans les cinémas, les salles de spectacle ou de conférence, les auditoires, les lieux de culte, les musées et les bibliothèques. Cette liste pourrait être amenée à évoluer dans le temps, en fonction de la situation épidémiologique, ajoute le comité de concertation.../...Le port du masque reste toujours fortement recommandé dans les autres situations..../...

Des sanctions pour ceux qui ne respectent pas les mesures 

"Les citoyens qui ne respecteront pas l'obligation de port du masque dans les situations précitées s'exposent à une sanction pénale comme prévu dans l'arrêté ministériel. De plus, l'arrêté ministériel prévoira spécifiquement la possibilité de fermeture des établissements qui enfreindraient les règles en vigueur de manière répétée", avertit le comité de concertation." (source: RTL)

Jusqu'où ira ce rabotage malsain et indéfendable de nos libertés fondamentales les unes après les autres, soi-disant au nom d'une prétendue urgence sanitaire ALORS QUE l'épidémie est en pleine décrue en Belgique, en plein recul, comme tous les médias l'ont dit, les chiffres sont au plus bas et quand ceux-ci étaient plus élevés, aucune obligation de port du masque ne s'est avérée nécessaire pour que les chiffres diminuent (comme ils ont aussi diminué d'ailleurs dans les pays n'ayant pas confiné!). Mme De Block déclarait inutile ce port généralisé du masque lorsque les chiffres étaient bien plus élevés, et celle-ci déclarait se baser sur l'OMS, institution peu sérieuse aux positions schizophrènes, qui a (une fois de plus) entretemps fini par changer d'avis et recommander le port du masque.

inutile,_inefficace,_autorités_sanitaires.png

pas_de_sens_scientifiquement.png

Voici, en effet, ce qu'a déclaré initialement l'OMS sur l'inutilité d'un port de masque généralisé:

"L’institution internationale reconnaît l’utilité du port de masques dans le contexte de soins ou de contacts rapprochés avec les personnes malades, de même que dans le cadre de grands rassemblements de personnes. En revanche, dans sa documentation officielle, elle déclare qu’il n’y aurait «aucune preuve que le port d’un masque par des personnes en bonne santé puisse empêcher d’être infecté par des virus respiratoires».

Sur le premier plateau de la balance – celui des avantages – l’OMS pose le fait que le port correct d’un masque, de quelque nature qu’il soit, limitera les risques de projection de gouttelettes par les personnes asymptomatiques ou présymptomatiques, autant que le risque d’absorption par les personnes saines. Autre intérêt identifié du port généralisé du masque : éviter la stigmatisation des malades, à craindre s’ils étaient seuls à porter le masque.

Sur le second plateau de la balance, l’OMS pose d’autres arguments, dont la pertinence doit être mesurée à l’aune des situations nationales.

Premièrement, l’OMS interroge le fait que «l’utilisation de masques médicaux [à l’échelle d’un vaste groupe] peut créer un faux sentiment de sécurité, et entraîner la négligence d’autres mesures essentielles, telles que l’hygiène des mains et la distanciation physique». Par ailleurs, elle observe que la gêne liée au port de ces dispositifs «peut conduire les personnes à toucher leur visage sous les masques». Elle évoque en outre des risques liés au contact avec des masques contaminés ou à leur réutilisation, ainsi que la question des «difficultés à respirer au travers de certains masques» pour une partie des porteurs."

 

Pour qui donc se prennent ces "experts", véritables potentats, dont toute une série étaient déjà à l'origine des décisions aberrantes et désastreuses prises lors de la précédente (fausse) pandémie de H1N1 d'ailleurs, faut-il le rappeler? Des décisions qui ont débouché sur quoi? Sur un gaspillage faramineux de millions de doses de vaccins, des vaccins inutiles et pourvoyeurs de milliers d'effets secondaires graves incurables, auto-immuns notamment, au point que l'ex Commissaire européen à la santé, lui-même médecin, le Dr Vytenys Andriukatis, a été obligé de déplorer, les "expériences terrifiantes" vécues par les victimes de ces poisons!

Exemple ici, Marc Van Ranst et ses conflits d'intérêts, qui avait vanté l'inutile  et dangereux vaccin H1N1, et qui a récemment recommandé le port obligatoire du masque dans les magasins, alors qu'il semble lui-même incapable de le tenir dans les transports en commun, comme en témoigne cette photo publiée dans la presse...  Ce genre d'expert vous inspire-t-il confiance ?

 

Le port généralisé du masque n'a rien de scientifique, c'est uniquement basé sur une manoeuvre politique destinée en réalité à tester le degré de docilité des masses et à essayer d'entretenir la peur jusqu'à l'arrivée des vaccins que l'establishment tentera évidemment d'écouler à tout prix, conformément aux directives de différentes institutions et acteurs influents qui n'ont eu de cesse d'annoncer les futures pandémies au cours des dernières années!

Cela ressort clairement des articles de presse, comme celui-ci, de fin mai déjà: "Moins d’un promeneur sur deux en porte dans les grandes villes du pays.

On les attendait depuis le début de la crise du coronavirus et maintenant qu’ils sont là, les masques sont boudés par une grande partie de la population belge. Que ce soit en rue ou sur les marchés, les promeneurs sont moins de 50 % à les porter systématiquement dans l’espace public malgré les recommandations des experts.

Jugés inconfortables par certains, inutiles par d’autres, les promeneurs sans masque ont toujours une bonne excuse pour ne pas en afficher. "Je ne vois pas l’intérêt d’en porter un quand je suis seul en rue", estime un jeune habitant de la capitale. Il faut dire que dans le centre de Bruxelles, moins d’un tiers des promeneurs en portaient ce week-end. [...] " 

De nombreux médecins dans le monde s'opposent au port généralisé du masque et en rappellent les dangers évidents:

Le masque entrave la respiration et perturbe les mécanismes physiologiques de gestion et d'évacuation des agents microbiens que le système immunitaire est prévu pour traiter.

Le port du masque favorise l'amoindrissement du système immunitaire et peut s'avérer éminemment contre-productif. 

Dans une nouvelle interview à la chaine de télévision allemande Servus TV, le professeur émérite de l’Université Johannes-Gutenberg de Mayence Sucharit Bhakdi dénonce une « campagne de peur intolérable » menée par les médias ainsi qu’une « campagne de désinformation irresponsable ».

Selon le professeur Bhakdi, « les masques pour la population générale ne sont pas nécessaires et peuvent en fait être des « nids à microbes » plus nuisibles qu’autre chose »

masques_aveux.jpg

Le Dr Russel Blaylock, neurochirurgien américain que toute une série de médias de soi-disant "fact checking" se sont plu à essayer de dénigrer, a notamment rappelé que les masques de type FFP2 peuvent favoriser un florilège d'effets secondaires, et notamment faciliter la perte de conscience par manque en oxygène. 

"On sait que le masque N95, s'il est porté pendant des heures, peut réduire l'oxygénation du sang jusqu'à 20 %", écrit le Dr Blaylock. “Cela peut entraîner une perte de conscience, comme cela est arrivé au pauvre homme qui conduisait seul dans sa voiture en portant un masque N95. Ce dernier s’est évanoui, ce qui a causé un accident de voiture où il a subi des dommages corporels”.

https://www.turbo.fr/actualite-automobile/il-sevanouit-au-volant-apres-avoir-porte-un-masque-trop-longtemps-et-sencastre-dans-un-poteau-161449

En Allemagne, de vives protestations citoyennes ont eu lieu pour dénoncer ces "masques qui rendent malades", car la conscience citoyenne gagne du terrain, n'en déplaise à ceux qui rêvent de moutonniser l'entièreté du peuple.

Aux Etats-Unis, des citoyens estiment également à très juste titre qu'imposer partout ces masques constitue une tyrannie inacceptable

En France, l'hebdomadaire Marianne titrait le 28 avril dernier un article au titre limpide "D'inutile à quasi obligatoire : la comédie du masque a trop duré" dans lequel il était notamment rappelé les propos d'Edouard Philippe, l'ex 1er Ministre français: « Le port de masque, en population générale dans la rue, ça ne sert à rien », Edouard Philippe, Premier ministre, TF1, 13 mars 2020

Dans ce pays, en France, rappelons que LE CONSEIL D’ÉTAT A INTERDIT AUX MAIRES D’IMPOSER LE PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE EN PÉRIODE D’URGENCE SANITAIRE.

En Italie, la presse s'est fait l'écho d'un avis particulièrement intéressant du Dr Antonio Lazarino, médecin épidémiologiste travaillant en Angleterre et conseiller du gouvernement anglais. Les points ci-dessous sont le résumé de cet article :

"Beaucoup de gens m'ont demandé des approfondissements par rapport aux raisons pour lesquelles le #masque peut faire plus de mal que de bien aux citoyens normaux pour leur protection quotidienne contre le #coronavirus, tant pour ceux qui la portent en pensant protéger leur prochain que pour ceux qui le portent en pensant de se protéger eux-mêmes. Voici quelques détails :

(1) Avec le masque, vous vous sentez plus protégés et appliquez moins la distanciation sociale et le lavage des mains. Vous ne pouvez rien y faire, c'est un effet inconscient. [...]

(2) Le volume et la qualité de la voix des personnes qui parlent avec le masque sont considérablement réduits et les gens spontanément et inconsciemment se rapprochent pour mieux s'écouter, s'infectant plus facilement (rappelez-vous que le masque ne filtre pas le virus).

(3) Le masque vous fait aller dans les yeux l'air chaud et humide que vous expirez. Chez beaucoup de gens, cela génère des céphalées. Chez presque tout le monde, il y a une gêne aux yeux qui vous pousse à les toucher. Vous ne pouvez rien y faire ; c'est un réflexe instinctif. L'œil est une voie préférentielle pour les virus. Si vous avez les mains contaminées, vous-mêmes.

(4) Respirer avec le masque est plus fatiguant et nécessite plus de travail pour les muscles respiratoires (tant et si bien qu'il est intolérable à utiliser pour ceux qui ont certaines maladies des poumons). En outre, avec le masque, vous inspirez une part de dioxyde de carbone précédemment expirée. Ces deux phénomènes entraînent une augmentation de la fréquence et de la profondeur de votre respiration : vous facilitez le virus à aller plus profondément dans vos poumons.

(5) Pour faire le tampon, on utilise le coton. Ce dernier sert à " capturer " les virus en les gardant " hydratés " et donc " vivants ". De quoi sont faits les masques ? En coton ! Si vous êtes infectés et que vous portez un masque, vous promenez des milliards de virus heureux et bien nourris par la vapeur d'eau que vous expirez sans cesse, une sorte de nuage de Fantozzi autour de votre tête pour un rayon d'environ un demi-mètre. Nous ne savons pas à quel point il faut souvent changer le masque pour limiter cet effet au minimum, mais il ne peut certainement pas être complètement éliminé, sauf si vous supprimez le masque. Une personne avec un masque est plus infectieuse qu'une personne sans masque. En outre, malheur à toucher le masque avec les mains ou à le jeter de manière inappropriée ! Bref, le masque est un véritable véhicule d'infection.

(6) Le système immunitaire dont on parle le souvent est une deuxième ligne de défense (rôle des anticorps etc.). Notre première ligne de défense constitue une autre forme de système immunitaire. C 'est une première réponse rapide à une attaque, ça ne dépend pas du type d'attaque, il n'a pas de mémoire, il est actif contre tous les virus et bactéries, nouveaux ou anciens, donc ça marche aussi contre le #covid19. Le système inné tue immédiatement les microbes grâce à certaines réactions chimiques. Il fait barrage à tous ceux qui s'approchent, en les chassant. Cette super arme super-rapide a un inconvénient : si les attaques sont nombreuses, elle ne peut pas les combattre toutes. Si vous avez de la chance, vous entrez en contact avec une quantité minimale de virus et vous le détruisez immédiatement avec votre système immunitaire inné. Le jeu est fait. Si vous portez le masque, le virus le respire quand même mais la petite quantité que vous avez inhalé reste près, à deux pas de vos cellules épithéliales, le virus insiste sur vous, et aura probablement le dessus sur votre système immunitaire inné. À ce moment-là, la défense du système immunitaire proprement dit : vous êtes officiellement infecté. Une fois infecté, vous continuez à porter le masque et continuez à entraîner une augmentation de la charge virale, ce qui entraîne une augmentation de la charge de travail pour votre système immunitaire. Ce serait bien de pouvoir étudier combien d'infections asymptomatiques sont devenues symptomatiques et gravement symptomatiques à cause du masque.

Si vous pensez que ces effets sont sans importance, vous devez dessiner et mener une étude épidémiologique valable qui prouve votre thèse. En effet, pour le principe de précaution, nous ne pouvons pas conseiller ni encore moins obliger les citoyens à porter des masques jusqu'à ce que ces effets soient bien quantifiés ; ce serait comme mettre sur le marché un médicament sans l'avoir expérimenté avant.

Face à ces inconvénients, le masque n'a qu'un seul avantage : arrêter les gouttes de salive (dont il s'imbibe) et vous permet de tousser et éternuer sans avoir à faire l'énorme effort de mettre un mouchoir ou le coude devant la bouche. Cependant, les virus se transmettent aussi et surtout à travers les gouttes minuscules, que le masque ne filtre pas. En outre, si vous avez une toux et éternuement, vous devez rester à la maison en isolement étroit, vous ne pouvez même pas sortir pour faire les courses ou aller à la pharmacie. Bref, pour lutter contre cette épidémie, le masque ne sert même pas à accomplir la seule tâche pour laquelle il pourrait être utile.

Les lignes directrices de l'OMS du 6 avril sont claires : l'utilisation des masques est déconseillée pour les citoyens parce qu'il est probablement contre-productif tant pour se protéger eux-mêmes que les autres.

Dans certaines régions italiennes, il y a l'obligation de porter le masque.

Si j'étais un parent d'une victime infectée après l'institution de cette obligation, je n'hésiterais pas à dénoncer pénalement celui qui l'a mise en place."

Par ailleurs, le récent scandale des masques en Belgique a mis en évidence que plusieurs d'entre eux peuvent contenir des nanoparticules d'argent (utilisées comme biocide) et que celles-ci peuvent aller se loger dans les poumons des utilisateurs...bonjour les dégâts!

masques_controverse.png

Voici en effet, ce qu'on pouvait lire à ce sujet dans la presse comme mise en garde:

« Les masques buccaux en tissu achetés par la Défense auprès de la société luxembourgeoise Avrox ont été traités avec une finition antibactérienne nano argentée, ce qui les rend dangereux pour la santé et l’environnement, se sont alarmées les organisations sectorielles Creamoda, Febelsafe et FBT.  [...] le traitement aux ions d’argent (un biocide) imposé aux 15 millions de protections buccales commandées auprès d’Avrox présente un risque pour l’être humain et son environnement.

« L’utilisation de biocides antibactériens est très controversée », pointent la Fédération belge de la mode (Creamoda), celle des fabricants, distributeurs, fournisseurs de services et utilisateurs finaux professionnels en matière de sécurité et de bien-être (Febelsafe) et la Fédération belge de l’entretien et du textile (FBT). « Des super-bactéries (résistantes à la plupart des antibiotiques) pourraient être créées en cas de mauvaise utilisation excessive », tandis que « les stations d’épuration risquent de ne plus fonctionner » car les biocides ne font pas la distinction entre les bonnes et les mauvaises bactéries. En outre, 60 % des particules d’argent sont déjà libérées après 10 lavages et elles disparaissent complètement après deux ans, ajoutent les organisations, qui craignent aussi le rejet « irrévocable » de biocides dans l’environnement une fois le produit en fin de vie. Enfin, la taille même des particules utilisées pose problème, selon Creamoda, Febelsafe et FBT. Ces nanoparticules d’argent sont « si petites qu’elles peuvent pénétrer dans des parties du corps et des cellules où elles n’ont normalement pas leur place ». Les masques traités aux biocides et en contact prolongé avec le visage présentent dès lors un risque sanitaire, puisque leurs fibres peuvent se retrouver dans les poumons de l’usager, estiment les trois fédérations. Celles-ci affirment vouloir « éviter des incidents graves » et demandent qu’un avertissement accompagne le mode d’emploi de ces masques buccaux."

Outre cette violation du Code de Nuremberg qui transforme les masses de citoyens en cobayes malgré eux, avec des effets néfastes bien réels mais encore insuffisamment quantifiés et étudiés à l'heure actuelle, et la mise en danger d'autrui qu'une telle décision anti-scientifique peut constituer au regard du droit pénal, soulignons également que:

L'obligation du port du masque met aussi à mal notre société, son tissu social, sa convivialité, elle installe et distille la peur et la méfiance alors que celles-ci jouent clairement négativement sur l'état de notre système immunitaire, et donc aussi sur notre santé générale.

Le port du masque empêche les gens de se sourire entre eux et influe également négativement sur la perception que les enfants (même dispensés de le porter eux-mêmes) auront de cette société asphyxiante et anxiogène qu'on leur concocte et dans laquelle, les pauvres, vont devoir s'insérer.

L'obligation du port du masque contribue à diviser la population et à monter les personnes les unes contre les autres, en contribuant à faire fallacieusement croire aux personnes qui désirent le porter que celles qui n'en portent pas les mettraient en danger! Une telle manipulation de la part des pouvoirs publics n'est tout simplement pas acceptable.

L'obligation générale du port du masque est contraire aux Droits de l'Homme et constitue également une forme de discrimination supplémentaire inacceptable pour les personnes les plus fragiles, et notamment pour les personnes sourdes et malentendantes qui ont besoin de pouvoir lire sur les lèvres pour s'intégrer au mieux dans nos sociétés et arriver à maintenir le lien social et à se faire comprendre. 

En conclusion, l'obligation généralisée du port du masque en Belgique constitue une violation flagrante du droit fondamental, de notre Constitution et de nos libertés essentielles, ainsi aussi que des exigences de rationalité élémentaire en matière de santé publique. Cette mesure insensée constitue un abus de pouvoir sans précédent qui, hélas, en augure bien d'autres si nous ne réagissons pas et si nous laissons faire l'inacceptable, une fois encore, comme de bons moutons dociles!

Nous, citoyens belges, ne reconnaissons donc pas du tout la légitimité de ces diktats abracadabrants issus d'opaques cénacles d'experts, et qui ne consistent qu'à intimider, distribuer des amendes, tout en agitant l'épouvantail de la peur et en prétendant agir "pour la Sécurité du public", mais sans toutefois jamais être capables d'apporter une démonstration scientifique irréfutable de leur pertinence. La gravité sans précédent du contexte liberticide actuel nous oblige, nous citoyens libres, à nous lever pour nous défendre, mais aussi pour protéger l'avenir des générations futures bien davantage menacées par le virus de l'autoritarisme et de la dictature que par quelque autre germe que ce soit. Il faut tout de même rappeler le contexte; après des décisions idiotes comme les interdictions surréalistes de danser lors des cérémonies de mariage, sauf pour les mariés (vérifiez donc vous-mêmes, ce surréalisme à la belge svp, ça ne s'invente pas et ça en dit long aussi sur la valeur de l'expertise médicale en Belgique!), on a aussi pu récemment lire que les touristes résidant en Flandre revenant d’une zone à risque devront consulter un médecin du gouvernement. "Le Parlement flamand a approuvé ce mercredi 8 juillet la base décrétale pour imposer une quarantaine aux voyageurs revenant d’une zone à risque. Les amendes vont de 26 à 500 euros à multiplier à chaque fois, selon les majorations, par 8. Des peines de prison de huit jours à six mois sont également prévues. Et ce médecin du gouvernement pourra placer ces patients en isolation à domicile." 

(Et ceci alors que les tests sont à ce point non fiables que, qu'ils soient positifs, ou négatifs... c'est quarantaine d'office, cherchez l'erreur!!):

"Les personnes qui ont eu un contact étroit avec un patient contaminé sont testées immédiatement. Même si le test est négatif, une période de quarantaine de 14 jours était jusqu'à présent décrétée, le virus pouvant se déclarer plus tard." (source: Le Vif)

Le contexte général est donc grave pour nos libertés, et particulièrement menaçant. Car après le médecin du gouvernement, ce sera quoi, les vaccins du gouvernement? Ceux au sujet desquels le Ministre belge Koens Geens a déclaré le 19 mai dernier dans la presse: "Celui qui ne veut pas, on l'obligera"?

Se rend-t-on bien compte de tout ceci? Des dangers de vaccins qui sont élaborés à la hâte? Qui vont court-circuiter, c'est prévu et annoncé, des législations européennes sur les OGM puisqu'avec leurs techniques d'apprentis-sorciers, ils feront de façon irréversible de nos propres corps des OGM?

Il faut lire et prendre la peine d'approfondir sur tout ceci en dehors de la censure éhontée et de la partialité plus que préoccupante des médias mainstream car après, il sera trop tard!!!

Quelques liens sur ces risques graves et sous-estimés associés à ces futurs vaccins anticoronavirus qui seront poussés avec force propagande.

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-dangers-vaccin-elabore-hate-80089/

https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/eu-goes-easy-on-gmos-in-race-for-covid-19-vaccine/

https://data.over-blog-kiwi.com/1/47/73/60/20200422/ob_4d6f35_vaccins-anticoronavirus-une-fausse-so.pdf

https://www.lecho.be/economie-politique/europe/general/l-ue-devoile-sa-strategie-pour-trouver-le-plus-tot-possible-un-vaccin-contre-le-covid-19/10232616.html

https://www.telegraph.co.uk/global-health/science-and-disease/doubts-oxford-vaccine-fails-stop-coronavirus-animal-trials/

https://www.sudinfo.be/id207226/article/2020-06-16/des-chercheurs-de-luniversite-doxford-se-trompent-en-testant-un-candidat-vaccin

https://trustmyscience.com/covid-19-2-milliards-doses-vaccin-non-valide-bientot-en-production/

https://www.lesoir.be/310442/article/2020-06-30/resultats-preliminaires-positifs-pour-un-vaccin-experimental-contre-le

https://www.youtube.com/watch?v=yqygVxfdJvk

Sachez aussi qu'une pétition belge existe déjà en français et en néerlandais pour exiger une LIBERTE VACCINALE ABSOLUE AVEC CES FUTURS VACCINS EXPERIMENTAUX et que nous vous invitons à la/les signer si ce n'est pas encore le cas, en vous rendant aux liens suivants:

Liberté vaccinale vaccins covid-19, français (Initiative Citoyenne)

https://www.petitionenligne.be/pas_de_vaccination_obligatoire_contre_le_covid-19

Liberté vaccinale vaccins covid-19, néerlandais (Tegenstroom)

https://petitie.be/petitie/geen-verplichte-vaccinatie-tegen-covid-19

 

"Le coronavirus pourrait "ne jamais disparaître" selon l'OMS

"Coronavirus: seul un vaccin pourrait permettre une "normalité", selon le chef de l'ONU"

Coronavirus: pourra-t-on refuser de se faire vacciner? (article Sud Info)

Les victimes du vaccin H1N1, laissées à leur triste sort, encore et encore... 

ca_va_bien_aller.jpg

Nous voyons les mesures les plus draconiennes que nous ayons jamais vues de notre vivant, et pourtant plutôt que d'être alarmés, vous êtes nombreux à applaudir.

Vous réprimandez les gens pour ne pas avoir obéi au gouvernement, et si l'un d'entre nous ose remettre en question quoi que ce soit, vous nous étiquettez de complotistes et nous sermoner sur la façon dont nous sommes un danger pour la société.

Quand allez-vous remettre en question ce qui se passe? Jusqu'où le gouvernement doit-il aller avant de vous réveiller ? Et vous, jusqu'où êtes-vous prêt à aller ? S'ils vous disaient demain matin de monter dans le train afin que vous puissiez être emmenés dans des camps de protection contre les virus pour votre propre sécurité, le feriez-vous?
Oui, vous le feriez !!

Ils vous contrôlent par la peur. Ils vous contrôlent en vous convaincant que le monde est dangereux et effrayant, mais qu'ils sont là pour vous protéger, et prendre soin de vous aussi longtemps que vous OBÉIREZ.

Ils savent qu'il n'y aura pas de révolte tant que vous êtes confortables dans votre maison avec Netflix, Facebook, Twitter, tout en vous balançant un chèque comme une carotte sur un bâton, vous vous conformerez. Aucune force n'est nécessaire pour la majorité du troupeau.

N.B. Saviez-vous que la phrase la plus utilisée par les Nazis durant la deuxième guerre mondiale était celle-ci "Dies dient Ihrer Sicherheit" traduction "C'est pour votre Sécurité" ? Si cela ne vous met pas la puce à l'oreille, rien ne le pourra.

*Auteur Anonyme*

La vérité sur les masques (courte vidéo)


Initiative Citoyenne    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Initiative Citoyenne à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 1000 personnes.

Apprendre encore plus...