Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer, initiée par le Comité inter-établissements 34* et soutenue par le SNES-FSU 34 et SUD Education 34

Monsieur le Ministre de l’Education nationale,

 

Dans les déclarations publiques des dirigeants politiques, l’école est une priorité lorsqu’il s’agit de renvoyer les élèves en classe même quand les conditions sanitaires minimales ne sont pas garanties comme après le confinement de 2020. L’éducation est le premier des combats quand un enseignant est décapité ou que des journalistes sont abattus, mais dans les faits, il n’en est rien. Nous avons la réelle impression d’être, au mieux, oubliés, au pire, méprisés : des mesures d’intimidation, voire de répression auprès de jeunes lycéens comme à Béziers le 5 mai, des demandes d’audience auprès des DSDEN et rectorat auxquelles il n’est donné aucune suite… Voilà les réponses qu’obtiennent les élèves et les personnels qui alertent sur les difficultés de la situation dans les établissements.

 

Dans la situation actuelle, élèves comme enseignants ont besoin de meilleures conditions de travail pour l’année 2021/2022 afin de pallier le retard pris dans les apprentissages du fait des mesures sanitaires adoptées durant les deux dernières années scolaires. Hélas, l’an prochain, nous n’aurons pas de meilleures conditions de travail, nous aurons des conditions de travail encore plus mauvaises que celles des années passées. Depuis 2017, le nombre d’élèves augmente dans le second degré, et pourtant vous avez décidé de réduire le nombre d’emplois de professeurs et de postes offerts au concours de recrutement. Force est de constater que votre choix impacte de plein fouet les écoles, les collèges et les lycées de l’Hérault. La situation ne cesse d’empirer et est à présent d’une gravité extrême, jamais atteinte dans notre département. Dans le second degré alors que 1912 élèves sont attendus dans l’Hérault à la rentrée 2021, soit l’équivalent de 3 nouveaux collèges, le solde création/suppression de postes s’élève à + 1 poste toutes disciplines confondues !

 

Nous n’avons pas besoin de mots mais de moyens. Sur les centaines de milliards allouées pour protéger les entreprises, comment et pourquoi ne pas avoir trouvé des moyens pour l’Ecole ? Nous avons besoin de moyens en vie scolaire pour mieux encadrer les élèves dans nos établissements tous les ans plus chargés. Nous avons besoin de moyens d’enseignements supplémentaires pour mieux travailler avec les élèves qui sortent de deux années où les conditions d’apprentissage ont été fortement impactées. Nous avons besoin d’un plan de rattrapage pluriannuel pour que les personnels aient réellement les moyens de pallier les retards liés à cette crise sanitaire sans précédent. Nous avons besoin de croire que l’Ecole, assurée par le service public, puisse garantir l’accès à l’ascenseur social à tous les citoyens, ce que promet d’ailleurs l’idéal républicain.

 

Monsieur le ministre, mettez vos actes en accord avec vos déclarations car il est difficile d’avoir foi en une société qui sacrifie sa jeunesse.  Revoyez donc à la hausse les moyens de fonctionnement accordés à l’Education nationale pour que les légitimes revendications des personnels et parents d’élèves de l’Hérault soient satisfaites à la rentrée 2021. Nous vous demandons :

-       Le rétablissement des classes et des postes supprimés et la création des classes et des postes nécessaires,

-       Le recrutement massif de professeurs, de professeurs remplaçants, de personnels AED, AESH, AS, Psy-EN, administratifs, Infirmiers, médecins scolaires… qui manquent cruellement dans l‘Hérault.

Dans notre département, nous avons dressé  un premier bilan des demandes urgentes pour la rentrée.

Nous accorder ces moyens supplémentaires, c’est aussi donner de l’espoir aux personnels, aux élèves, à leurs familles et nous savons tous combien nous en manquons en cette période compliquée.

 

*Etablissements et organisations représentés :

Collège Les Aiguerelles, Montpellier

Collège Clémenceau, Montpellier

Collège Croix d’Argent, Montpellier

Collège de La Petite Camargue, Lansargues

Collège Fontcarrade

Lycée Joffre, Montpellier

Lycée Feuillade, Lunel

Liste indépendante Parents Croix d’Argent

Collectif Parents d’élèves des Aiguerelles

Collectif de Parents délégués du primaire de Montpellier

Association des Parents d’Elèves de Fontcarrade (Conseil Local FCPE)

Vie S Colère 34

 

 

 

pour_la_petition_en_ligne_1.png

253.png


Comité inter-établissements 34    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Comité inter-établissements 34 à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...