De la crèche à l'entreprise. Non à l'anglais à la place du français.

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition De la crèche à l'entreprise. Non à l'anglais à la place du français..



L'auteur de cette pétition

#1

2014-11-23 09:20

Il est normal de faire cette pétition car c'est une honte d'imposer l'anglais ou une autre langue étrangère dès le très jeune âge, dans les universités et les entreprises pour remplacer la langue nationale.

bernard

#2 non à l'anglais à la place du français

2014-11-23 19:14

Le tout anglais est injuste et inefficace.

IL est inéquitable.

Ethniquement il privilégie les anglophones de naissance, six pour cent de la population mondiale. Socialement la fracture linguistique aggrave la fracture sociale. Dans l'Union Européenne, selon Eurobarométre, malgré l'enseignement obligatoire de l'anglais depuis plusieurs décennies dans la plupart des pays, 64% des Européens non anglophones de naissance ne parlent PAS DU TOUT anglais, 12% le parlent très mal. Seuls 12% affirment bien le maîtriser.

Il est inefficace. En maternelle et dans le primaire, du fait de la diminution des heures de français, les bases de la langue française sont moins bien possédées. Ceci entraine une moindre réussite dans les études et par la suite la déqualification et souvent le chômage.

A l'université, il est plus efficace d'apprendre dans sa langue.

Dans le milieu de travail comme dans le cadre de vie, il faut faire appliquer la loi Toubon, donc s'exprimer en français pour diminuer la déqualification et le chômage, mais aussi l'insécurité. Des notices médicales non traduites en français entrainent la mort de nombreux patients.

Thierry Saladin
Visiteur

#3

2014-11-24 17:47

Si les Français pouvaient se réveiller, alors qu'on est tranquillement en train de revenir sur cinq cents ans d'histoire de la langue française...


Visiteur

#4

2014-11-25 10:25

Deze eis geldt voor alle nationale talen van de Europese Unie. Als er een gemeenschappelijke werktaal wordt gezocht, laat het dan een neutrale taal zijn. Esperanto lijkt mij ideaal. Iedereen moet dan dezelfde moeite doen.
F. Bernard

#5 NON au tout anglais !

2014-11-26 19:17

Une langue d'un pays ne pourra jamais être une langue internationale sauf à coloniser, ce qui, au niveau mondial, est impossible !

Le multilinguisme est une fausse solution car dans ce cas on privilégie toujours une des langues !

La solution est une langue internationale qui respecterait alors les langues maternelles car utilisée que dans les relations internationales. Cette langue existe, recommandée par l'ONU et l'UNESCO : c'est l'ESPERANTO !

Donc refusons la colonisation anglo-saxonne !


Visiteur

#6

2014-11-29 19:38

N'étant pas contre l'anglais en tant que Tel , je suis pour la diversité linguistique. Je suis contre la position dominante d'une langue sur les autres . Pourquoi vouloir tout uniformiser sous une seule et même langue ? Nous subissons actuellement la dictature d'une langue au détriment du français que ce soit dans les médias , la publicité , dans les services publiques , de nos politiques et certains de nos élites au non de ce qu'on appelle la mondialisation . Qui n'est autre que de l'américanisation. Le français est la langue de la république et en application de la loi de 1994 dite loi Toubon , on se doit de respecter notre langue sans là laisser envahir par toutes sorte de termes anglos américains . C'est tout à fait artificiel et cela ne fait pas parti de l'évolution normale d'une langue . C'est du snobisme et une question de mode . Merci d'en tenir compte .

Visiteur

#7

2014-11-29 22:25

Etant Wallon, en état de siège linguistique par rapport aux Flamands, je suis très sensible à cette vérité irréfragable: un peuple, une langue ce que Cioran le philosophe-poète exprime par : on n'habite pas un pays, on habite une langue. Je me sens à la fois Wallon et Français. Pour moi la Belgique n'est qu'une vengeance anglaise faite aux Français.
Valérichard

#8 Non au tout- à - l’anglais ! Non à l’anglais partout ! Ne laissons pas mourir la langue française !

2014-12-02 14:05

Non au tout- à - l’anglais !
Non à l’anglais partout !
Ne laissons pas mourir la langue française !



Avec de fortes complicités dans les « élites » politiques et économiques de notre pays et de l'Union européenne, une politique d'arrachage linguistique, dont le peuple français n'a jamais pu discuter, se met en place :

en violation de la Constitution et de la loi Toubon,
il s'agit de substituer le tout-à- l’anglais à la langue française dans tous les domaines :

Travail, commerce, enseignes, publicité, recherche, université, chanson, médias, etc.

Cette politique linguistique ne détruit pas seulement la langue française - qui est un des piliers de l'identité républicaine française -, elle ne sape pas seulement le socle linguistique de la francophonie internationale ;

elle est également porteuse de lourdes discriminations et d’inégalités socio-linguistiques ;

l'imposition insidieuse d'une langue unique menace en outre lourdement la liberté de pensée et la diversité culturelle en France, en Europe et dans le monde.

Sauvons la langue de Molière, de Diderot et de Hugo et appelons notre peuple, les francophones du monde entier et tous les amis de la liberté et de l'égalité entre les peuples, à entrer en résistance contre le totalitarisme linguistique et la colonisation culturelle !

Rejoignez-nous :

 

https://www.facebook.com/groups/nonalanglaispartout/


Visiteur

#9

2014-12-02 14:12

L'anglais étant une sous-langue (et en particulier l'anglais dit "des affaires"), il convient de le confiner en tant que "seconde langue étrangère" dans l'enseignement.
Valérichard

#10 Rejoignez-nous !

2014-12-02 14:14

#1: -

 Non au tout- à - l’anglais !
Non à l’anglais partout !
Ne laissons pas mourir la langue française !



Avec de fortes complicités dans les « élites » politiques et économiques de notre pays et de l'Union européenne, une politique d'arrachage linguistique, dont le peuple français n'a jamais pu discuter, se met en place :

en violation de la Constitution et de la loi Toubon,
il s'agit de substituer le tout-à- l’anglais à la langue française dans tous les domaines :

Travail, commerce, enseignes, publicité, recherche, université, chanson, médias, etc.

Cette politique linguistique ne détruit pas seulement la langue française - qui est un des piliers de l'identité républicaine française -, elle ne sape pas seulement le socle linguistique de la francophonie internationale ;

elle est également porteuse de lourdes discriminations et d’inégalités socio-linguistiques ;

l'imposition insidieuse d'une langue unique menace en outre lourdement la liberté de pensée et la diversité culturelle en France, en Europe et dans le monde.

Sauvons la langue de Molière, de Diderot et de Hugo et appelons notre peuple, les francophones du monde entier et tous les amis de la liberté et de l'égalité entre les peuples, à entrer en résistance contre le totalitarisme linguistique et la colonisation culturelle !

Cliquez sur ce lien pour nous rejoindre :

 

https://www.facebook.com/groups/nonalanglaispartout/

 

A bientôt !

Bonne journée !

Elisabeth Lambert

L'auteur de cette pétition

#11 Re: Rejoignez-nous !

2014-12-02 22:46

#10: Valérichard - Rejoignez-nous ! 

 Vous avez raison mais quand nous parlons de cela à des Français, ils ne  croient pas ce que nous disons, on dit n'importe quoi. Si bien ils imposent l'anglais à leurs enfants dès la crèche, à l'âge de 2, 3 ans , un enfant qui ne maîtrise pas sa langue et qui ne sait ni lire ni écrire, cela me révolte ; oi -même on me l'a imposé, c'est pour  cela que je fais  cette pétition, plus on sera nombreux, mieux on sera entendu mais ce n'est pas facile, les gens disent : on s'en fout, ça nous intéresse pas, ou on ne peut rien faire c'est comme ça, ils ne veulent rien faire, sauf accepter les mauvais coups sans rien faire. J'ai rencontré un noir que je connais bien qui dit à ses enfants : il faut que vous appreniez l'anglais, ils disent tous cela  à leurs gosses, sortant de l'école, j'entend des mères dire : j'espère que tu as eu une bonne note en anglais, quand j'entend cela, j'ai envie de leur dire j'espère qu'elle a eu un zéro ne serait-ce pour prouver à ces dirigeants que c'est difficile pour ceux qui ne sont pas nés anglais. Dans l'aviation, l'anglais est une cause d'accidents, un exemple parmi d'autres, en 1977 à Ténérife plus de 500 tués du à l'anglais, j'ai beaucoup d'exemples, les malades irradiés l'hôpital, nous demandons donc aux politiciens de faire respecter la langue de leur pays dans leur pays et de ne pas y imposer de force l'anglo américain à tout un pays non anglais mais les gens sont des moutons de panurge. Parlez de cette pétition à d'autres personnes, faites en signer dans la rue comme je fais, c'est pas toujours facile, mais depuis dimanche, j'ai 3 pages pleines. Les gens ne veulent rien entendre où ils disent : j'ai pas le temps. Mon combat n'est pas simple.  Si vous pouvez m'aider, je vous remercie vivement. Nous sommes 4 espérantistes à lancer cette pétition pour la défense de notre langue et contre l'hégémonie de l'anglais qui coûte  au moins plus de 10 milliards d'euros par an à la France. Cela vous pouvez le préciser à vos amis.  Merci de votre compréhension.


Visiteur

#12

2014-12-02 22:57

Il faut faire signer nos ministres!

Visiteur

#13

2014-12-03 12:49

J'avoue que je n'ai jamais été douée pour apprendre l'Anglais.
Pourquoi ????
J'aime tellement les mots de notre belle langue française, ceci écrit sans chauvinisme, mais franchise.

Visiteur

#14

2014-12-03 15:27

SANS COMMENTAIRES.
TOUT A ETE DIT !!!!!!!!!
TERMELIK

#15 Re:

2014-12-03 15:29

#12: -  

 OUI ET NOS JOURNALISTES AUSSI !!!!!!!!!!!!!!!

Le Républicain

#16

2014-12-04 00:15

L'usage de l'anglo-américain semble normal aujourd'hui. Peu à peu ce globish envahit notre quotidien sans que l'on y prête garde. C'est l'aspect le plus sournois et le plus pervers de la colonisation de la France. La langue française est le ciment de notre peuple et bien au-delà. Certains la comparent au sang qui coule dans nos veines. C’est à dire que l’on est tellement habitué à l’utiliser et à en profiter qu’il nous parait impensable que ce formidable outil de culture partagé puisse être attaqué, diminué, voire disparaitre. Avant d’être dans ces situations extrêmes, il est important de réaffirmer notre attachement à ce patrimoine commun, d’autant que quelques signaux inquiétants se manifestent actuellement. Il ne faut jamais oublier que notre langue est le premier service public de notre nation. L'article 2 de la constitution stipule "que la langue de la République est le français".

Zumbi

#17 Re:

2014-12-06 16:16

#13: -  

 Il ne s'agit pas d'être "doué" ou pas pour la majorité des humains de notre monde : la majorité des êtres humains sont au moins bilingues ; un ami mozambicain expliquait à des étudiants français stupéfaits (dont des enfants d'immigrés portugais qui se croyaient exceptionnels) qu'il lui fallait, dés l'enfance, quatre langues pour vivre dans son pays — celle de la capitale, celle du sud dont était originaire sa famille paternelle, celle du nord dont était originaire sa famille maternelle, le portugais, langue du colonisateur restée langue de l'école. Il était en outre anglophone et francophone, c'étaient seulement ces deux langues étrangères qui le distinguaient du commun de ses concitoyens ! Et on ne demandait à personne d'être "doué" pour ça… Des amis français vivant en Ouganda avaient deux jumelles qui dés la petite enfance ont appris le français, l'anglais, le lingala et le swahili (deux des langues véhiculaires dans l'Est africain, en plus des langues de chaque ethnie), ça posait des problèmes aux parents, pas aux enfants !

Pour ma part, né au Brésil je n'ai parlé que le portugais jusqu'à sept ans, puis le français dés mon arrivée en France, et je l'ai enseignée avec sa littérature à des milliers de petits Français ou immigrés pendant une quarantaine d'années, j'aime ces langues et les littératures et les cultures auxquelles elles donnent accès, ce qui ne m'empêche pas d'aimer l'anglais (pas le globbish) dans lequel je me débrouille, l'espagnol que je baragouine, l'occitan auquel des ami/es m'ont initié…

Il est stupide de rêver à une langue unique, y compris à l'intérieur de son propre pays, même la France (lisez l'Histoire Sociale des Langues de France !), comme il est stupide de rêver à une langue unique à l'échelle mondiale — les prochains qui en rêveront (comme certains Français en ont rêvé aux XVIII° et XIX° siècles) seront-ils les hommes d'affaire parlant le mandarin ?


Visiteur

#18

2014-12-08 21:38

Tiu lingva diskriminacio estas vere kontrau la homaj rajtoj.
Kiam la franca estis la monda lingvo en la dudekaj jaroj pasintaj, la Ligo de Nacio volis enkonduki neutralan lingvon. Francio ne apogis tiam, kaj nun suferas la kolonialisman invadon de la angla. Batalu! Ni esperanton parolantoj subtenos vin...

Visiteur

#19

2014-12-08 21:40

Nepre daurigu tiun iniciaton!

Visiteur

#20

2014-12-09 19:17

Nous avons une belle langue, riche.... pourquoi changer par l'anglais. Le Français est la langue diplomatique, j'espère qu'elle l'est toujours.

Visiteur

#21

2014-12-09 23:45

je suis enseignante à l'école élémentaire : quel temps perdu à enseigner l'anglais - je veux dire faire anonner désespérément quelques mots à des élèves !- au lieu de renforcer leur niveau en français ! quel désastre !

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2014-12-10 00:00



Visiteur

#23

2014-12-10 18:14

c'est encore beaucoup plus pernicieux que ça. prenons exemple sur le Québec (hélas, de moins en moins)
KFC (Kentucky Fried Chicken) là bas c'est PFK (poulet frit du kentucky)
Tous les films anglais (américians) ont un titre Franbçais.
Vous voulez d'autres exemples ??????
AxoDom
Visiteur

#24

2014-12-11 00:53

Derrière la nécessaire résistance contre une langue monopolistique la question de fond est toujours la même : quelle société voulons-nous ?
Que sommes-nous prêts à accepter ?
A partir de quand nous levons-nous pour dire non ?

Ce message a été supprimé par l'administrateur du site (Montrer les détails)

2014-12-11 14:05


Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...