NON à l'implantation d'une éolienne de 180 mètres entre Charneux et Battice

presentation_eolienne1.jpgNON

au projet d'implantation d'une éolienne de 180 m sur le site « Aux haies » entre Charneux et Battice
 

Nous avons pris connaissance de la demande de permis unique déposée par la S.A. LUMINUS, en collaboration avec 3B Fibreglass, pour l'implantation d'une éolienne de 180 m sur le site « Aux haies ».

La construction d'une éolienne de ce type, à cet endroit, entraînerait beaucoup trop d'impacts négatifs, tant collectifs qu'individuels, pour la population humaine et animale ! Pour nous, c'est inacceptable ! Ce projet ne représente aucune plus-value pour les habitants de notre commune, de notre région, … bien au contraire !

 Nous pensons que le gain environnemental présenté comme le gros atout pour la collectivité est bien trop faible en comparaison avec les nuisances que cette collectivité devrait supporter !

Neuf raisons de dire NON :

  1. Ce projet est incohérent par rapport au cadre de référence pour l'implantation d'éoliennes en Région Wallonne

  2. Nous ne croyons pas que le développement d'énergie renouvelable soit l'objectif réel de ce projet

  3. La population de la commune a été écartée de la réflexion sur le projet

  4. Cette gigantesque construction va altérer profondément le paysage

  5. L'implantation et le fonctionnement de cette éolienne causera des dommages irrémédiables à la biodiversité du bocage

  6. Plusieurs milliers de famille seront soumises aux nuisances sonores

  7. Plus de 40 familles se retrouveront oppressées par cette construction géante

  8. De nombreuses familles subiront une dévaluation significative de leur bien immobilier.  Le revendre pour acheter ailleurs sera très difficile.

  9. Une ferme est en danger, la famille est plongée dans l’incertitude pour son avenir.

Dans ce projet, la balance avantages/inconvénients penche, selon nous, nettement du côté des inconvénients.

Voilà pourquoi nous marquons clairement notre opposition au projet.

Pour suivre et/ ou participer à notre travail d’analyse du projet, merci de nous contacter via l’adresse eolienneherve@gmail.com

Ci-dessous, le développement de chacune des raisons de dire non.

 

1. Ce projet est incohérent par rapport au cadre de référence pour l'implantation d'éoliennes en Région Wallonne

 L'esprit de ce cadre de référence est d'optimiser la production d'énergie éolienne tout en réduisant les impacts sur l'environnement. Il s'agit donc d'élire des sites pouvant accueillir plusieurs éoliennes de forte puissance pour une seule source de nuisances.  Le projet de Battice (Charneux) est donc hors du cadre de référence : une seule éolienne, avec toutes les nuisances liées à une éolienne de cette taille, pour une puissance limitée à 2,99 MW.
D’autre part, le principe de regroupement, cher au cadre de référence, ne peut pas être justifié ici par la proximité de la zone économique puisqu’une éolienne représente une source de nuisances différente de ce qui existe déjà.

 

2. Nous ne croyons pas que le développement d'énergie renouvelable soit l'objectif réel de ce projet

 L'entreprise 3B Fibreglass argue de l'intérêt qu'elle manifeste depuis longtemps de produire de l'électricité plus propre pour mettre en avant « notre responsabilité en tant qu'entreprise par rapport à la collectivité. »

Cet objectif l'honore, mais les riverains plus ou moins proches de l'entreprise vivent au quotidien la distance entre les intentions affichées et la réalité du terrain.

Ils s'interrogent : où est la responsabilité de l'entreprise par rapport à la collectivité quand elle se contente, depuis plus de 50 ans, de mettre ses déchets en décharge ? quand elle tolère la dispersion de particules de fibres de verre dans l'environnement ? quand elle laisse ses rejets de polluants dans l'air détruire les arbres qui poussaient sous les vents dominants ? etc.

La collectivité n'est-elle pas en droit de se demander : en s'associant avec la S.A. Luminus pour ce projet, l'entreprise ne cherche-t-elle pas plutôt, sous le couvert d'une image d'entreprise plus verte, à réaliser une opération financière intéressante grâce aux subsides de la collectivité, à charge pour celle-ci de supporter les impacts négatifs de cette réalisation ? D'autant que les effets positifs escomptés pèsent bien peu par rapport aux énormes besoins en énergie électrique de l'entreprise.

 

3. La population de la commune a été écartée de la réflexion sur le projet

 Une demande de permis de classe 2 dispense le promoteur du projet et la commune de toute réunion d'information auprès des habitants avant le dépôt de la demande (prescription imposée uniquement pour une demande de permis de classe 1 correspondant à une éolienne de puissance de plus de 3 MW).

Estimant que les impacts provoqués par une éolienne de cette taille ne sont pas seulement liés à sa puissance, nous regrettons vivement ce manque de communication. Nous pensons que la commune aurait pu prendre l'initiative d'avertir clairement la population de ce projet suffisamment tôt pour que chacun puisse se faire sa propre opinion dans un délai raisonnable.

Malgré des demandes faites anticipativement auprès de la commune, aucun échange d'informations n'a été organisé avant le début de la courte enquête publique.  Des alternatives aux réunions en présentiel existent pourtant pour pallier aux restrictions liées à la crise Covid.

 

4. Cette gigantesque construction va altérer profondément le paysage

 Une des ressources du pays de Herve de plus en plus mise en valeur depuis une vingtaine d'années, c'est son paysage fait de bocages et de nombreuses collines. Cette identité forte, valorisée par la Maison du tourisme et bientôt par une tour panoramique, attire de nombreux touristes de toute la Belgique et de pays voisins à la recherche d'un tourisme doux. Il s'agit d'une activité économique en croissance constante qui génère de plus en plus d'emplois dans le secteur HORECA.

Une éolienne de 180 mètres positionnée sur une ligne de crête modifiera profondément le paysage. Depuis la route de Maastricht, le point de vue sur la cuvette de Charneux et au-delà vers le nord sera profondément altéré par l'éolienne située à 300 mètres. Par ailleurs, visible à des dizaines de kilomètres à la ronde, elle captera le regard par le mouvement de ses énormes pales,

Il ne s'agit pas de réduire cet aspect à une perception purement subjective. Le Cadre de référence de la Région wallonne attire l'attention sur “le maintien d'un cadre de vie de qualité [et] la protection de paysages remarquables”, “ressource favorable à l'activité économique [et à] la création d'emplois”, comme le souligne la Convention européenne du paysage.

 

5. L'implantation et le fonctionnement de cette éolienne causera des dommages irrémédiables à la biodiversité du bocage

 Nous regrettons que l’analyse des incidences sur la biodiversité n’ait pas été réalisée par des acteurs de terrain locaux, témoins privilégiés de la biodiversité locale tout au long de l’année. Ceux-ci auraient facilement pu confirmer que plusieurs espèces d'oiseaux totalement protégées, nicheuses ou de passage, sont menacées par le projet (grues cendrées, grandes aigrettes, cigognes blanches et noires). Différentes espèces de chauves-souris, sous protection intégrale aussi, vivent chez nous (noctule commune et noctule de Leisler, pipistrelle de Nathusius). Leurs populations pourraient ainsi être réduites par la construction de l'éolienne, ce qui, une fois de plus, est en contradiction avec le Cadre de référence de la Région wallonne qui recommande de prendre en considération «   le principe de précaution par rapport aux espèces protégées au sens des directives européennes. »

Considérer que la plantation d'une haie de 314 mètres et l'installation d'une bande de prairie fleurie pourraient compenser la destruction d'espèces protégées est une injure au bon sens.

 

6.  Plusieurs milliers de famille seront soumises aux nuisances sonores

 La perception des sons graves et réguliers des pales de l'éolienne, principalement la nuit, est la nuisance provoquant le plus de désagréments auprès de la population riveraine d'une éolienne. Les études réalisées autour des éoliennes existantes, en Belgique et à l'étranger, montrent clairement que c'est dans un rayon de 2 km autour de l'éolienne que les sons et infrasons peuvent créer des nuisances.

Or, ainsi que le relève la demande de permis, on trouve 4 zones d'habitat (à caractère rural) – Charneux, Battice, Bouxhmont, Herve – dans un rayon de 1 km autour de l'éolienne.

Nous n'acceptons pas que des milliers de familles soient exposées au risque de nuisances sonores. Pour certains habitants, cela pourrait se traduire par des problèmes d'acouphènes, des troubles du sommeil ou autres ennuis de santé qui ont déjà été mis en évidence dans plusieurs études.

 

7. Plus de 40 familles se retrouveront oppressées par cette construction géante

 L'inconfort sonore et visuel ne prête à aucune discussion pour les habitations proches de l'éolienne. Il serait minimisé à partir d'une distance de 4 fois la hauteur de l'éolienne, soit 720 m. C'est pour cette raison que les zones d'habitat, pas les maisons isolées, doivent être situées au-delà de cette limite. Nous n'acceptons pas qu'une quarantaine de familles, dites isolées, aient à subir un inconfort sonore et visuel important, une présence oppressante d'une construction « géante » tout près de chez elles. D'autant plus que certaines de ces familles devront en plus subir un effet stroboscopique à certains moments de l'année.

 

8. De nombreuses familles subiront une dévaluation significative de leur bien immobilier. Le revendre pour acheter ailleurs sera très difficile

 Tous les projets éoliens existants sont là pour le confirmer : l'installation d'une éolienne à proximité fait perdre jusqu'à 30 voire 40 % de la valeur des biens immobiliers environnants. Il est souvent quasi impossible, pour les habitants qui voudraient fuir les nuisances, de vendre leur maison à un prix qui leur permette de se reloger décemment. Ailleurs, certains riverains ont voulu mettre en vente leur maison avant la construction annoncée d'une éolienne sans mentionner ce projet aux futurs acheteurs. Ils ont été condamnés pour avoir caché ce "vice".

Aucune indemnité n'est proposée par ceux qui vont bénéficier du projet éolien à ceux qui vont le subir !

9.Une ferme est en danger, la famille est plongée dans l’incertitude pour son avenir.

 Nous n'acceptons pas que l'éolienne risque d'être fatale à cette exploitation pratiquant du commerce local : risque de perdre l'exploitation partielle ou totale des terrains agricoles adjacents à l'éolienne, risque de dérangements pour le bétail avec la perte de productivité qui en découlerait (perte clairement observée dans beaucoup d'exploitations riveraines d'éoliennes).

 Pour suivre et/ ou participer à notre travail d’analyse du projet, merci de nous contacter via l’adresse eolienneherve@gmail.com


eolienneherve@gmail.com    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise eolienneherve@gmail.com à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.net à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...