Arrêt de la coupe massive des frênes du Parc Robitaille

2023-01-24 Dernières nouvelles

Suite aux dernières informations obtenues du Conseil d'arrondissement du 23 janvier dernier, voici en résumé les faits en bref :

L'agrile du frêne connaît une montée fulgurante dans les parcs Robitaille et Nordet. 

Ils vont couper 351 frênes répartis dans les 2 parcs, Robitaille (311) et Nordet (40) sur une population de 1200 arbres (2 parcs réunis) ce qui représentent 30% de l'ensemble de la population des arbres. Cependant au niveau du feuillage vu d'en haut, cela concerne 54% (canopé).

Un point positif est qu'ils conserveront 13 gros frênes, même malades. Un traitement annuel ou aux deux sera appliqué sur ceux-ci. 

La pétition n'a plus sa raison d'être et elle est maintenant fermée. 

2023-01-24 Dernières nouvelles

Suite aux dernières informations obtenues du Conseil d'arrondissement du 23 janvier dernier de la part de l'expert en foresterie M. François Légaré, voici un bref résumé des faits :

L'agrile du frêne connaît une montée fulgurante dans les parcs Robitaille et Nordet et sécurité des usagers est menacée.

Ils vont couper 351 frênes répartis dans les 2 parcs, Robitaille (311) et Nordet (40) sur une population de 1200 arbres (2 parcs réunis) ce qui représentent 30% de l'ensemble de la population des arbres. Cependant au niveau du feuillage vu d'en haut, cela concerne 54% (canopé).

Un point positif est qu'ils conserveront 13 gros frênes, même malades. Un traitement annuel ou aux deux sera appliqué sur ceux-ci. 

  • La pétition n'a plus sa raison d'être et elle est sera fermée. 

___________________________________________________

 

 

Screenshot_20230122_123240_Messenger.jpg

Nou, les citoyens/citoyennes au voisinage du Parc Robitaille, de l'arrondissement Sainte-Foy/Sillery/Cap-Rouge, demandons aux élus de la Ville de Québec de cesser immédiatement la coupe massive des frênes du Parc. 

Nous sommes conscients des ravages de l'agrile du frêne et demandons :

- D'enlever uniquement les arbres en déclin puis, de répartir sur plusieurs années la coupe si l'infestation se poursuit. 

- Une reforestation progressive. 

- De monter un projet afin de préserver l'écosystème existant, le bien-être des citoyens et ralentir l'agrile du frêne. 

- D'évaluer et minimiser les impacts sur l'écosystème présent notamment l'érosion des rives du ruisseau.

- De s'appuyer sur des études scientifiques, à titre d'exemple :

"Forestry: An International Journal of Forest Research, Volume 93, Issue 2, April 2020, Pages 197–211, https://doi.org/10.1093/forestry/cpz049"

- De mettre sur pied un plan d'action viable selon l'acceptabilité sociale.